EXALAB Biologie médicale

Laboratoires de biologie médicale a Bordeaux et en Gironde

Exalab Laboratoires > Patients > Analyses > Acide urique

Acide urique


Source : www.labtestsonline.fr

L’acide urique est produit par la dégradation des purines encore appelées bases puriques. Les purines sont des composants chimiques provenant des acides nucléiques (composants de l'ADN). Elles passent dans la circulation sanguine après digestion (dégradation des acides nucléiques d'origine alimentaire) ou suite au métabolisme normal des cellules dans l’organisme (dégradation et renouvellement). L’excès d’acide urique est éliminé par les reins et retrouvé dans les urines; l’excédent est excrété dans les selles.
Si trop d’acide urique est produit ou si l’excrétion est diminuée, il peut s’accumuler. La présence d’un excès d’acide urique peut provoquer la goutte (une inflammation produite dans les articulations quand les cristaux d'acide urique s’y déposent).
Les causes les plus courantes de l’accumulation d’acide urique sont une tendance héréditaire à surproduire de l’acide urique ou une insuffisance des fonctions rénales entraînant une diminution de l'élimination de l’acide urique.

 

But de l'examen 


Cet examen permet de détecter des concentrations élevées en acide urique qui peuvent être un signe de goutte, ou pour surveiller les concentrations en acide urique dans certaines grossesses pathologiques, ou encore lors de traitement par chimiothérapie ou radiothérapie.
Il est nécessaire lorsque vous avez des douleurs articulaires ou d’autres symptômes qui font évoquer une goutte à votre médecin. Lorsque vous faites de l'hypertension artérielle au cours de la grossesse. Pour contrôler certaines chimiothérapies ou radiothérapies lors du traitement des cancers.
 

Prélèvement  


Un échantillon sanguin est prélevé par ponction veineuse au pli du coude.
 

Prescription  

Le dosage d’acide urique est utilisé pour rendre compte du renouvellement des cellules de l'organisme et de son élimination dans les urines. Le test est aussi utilisé pour suivre la concentration en acide urique lorsque le patient suit une chimiothérapie ou une radiothérapie et lors de certaines formes pathologiques de la grossesse.
 

Interprétation du résultat 


Des concentrations élevées d’acide urique, supérieures à la normale, témoignent d'une accumulation d'acide urique dans l'organisme. Le médecin peut rechercher la cause de la surproduction d’acide urique ou du défaut d'élimination de l’acide urique produit.
L’augmentation des concentrations d’acide urique peut causer la formation de cristaux dans les articulations ce qui induit une inflammation et la douleur caractéristique de la goutte. L’acide urique peut aussi former des cristaux ou des calculs qui peuvent altérer le rein et les voies urinaires.
Les concentrations basses d’acide urique dans le sang sont plus rares que les concentrations élevées et sont rarement prises en considération. Toutefois, des concentrations basses peuvent être associées à certaines pathologies du foie ou des reins, à l’exposition à des composés toxiques, et plus rarement être le résultat d’une maladie héréditaire du métabolisme, ces pathologies étant typiquement identifiées par d’autres tests et d’autres symptômes et non identifiées par une concentration basse d’acide urique.
 
 

Compléments d’information 

 
Des médicaments peuvent augmenter ou diminuer la concentration en acide urique. En particulier, des médicaments diurétiques comme les médicaments thiazidiques peuvent augmenter la concentration en acide urique.
L’aspirine (et d’autres dérivés salicylés) a des effets variés sur la concentration en acide urique. Des concentrations faibles d’aspirine (ou chez des personnes ne prenant qu’occasionnellement de l’aspirine) peuvent augmenter la concentration en acide urique. A l'inverse, des doses élevées d’aspirine (comme celles utilisées dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde) diminuent les concentrations en acide urique.
Pour les personnes qui ont un calcul d’acide urique ou de la goutte, les aliments contenant de grandes quantités de purines doivent être évités, incluant les abats (foie et reins), les sardines et les anchois. L’alcool doit également être évité car il provoque une libération d’acide urique à partir de l'organisme. Le jeûne, les modifications diététiques et l’exercice musculaire intense modifient les concentrations d’acide urique.
Toutefois, un dosage isolé d'acide urique ne peut diagnostiquer définitivement une goutte, un prélèvement de liquide synovial doit être réalisé pour rechercher les cristaux d’acide urique.
 

Questions fréquentes


Si j’ai une concentration élevée d’acide urique, peut-elle baisser facilement ou suis-je obligé de prendre un médicament pendant le reste de ma vie ? 

Cela dépend de l’origine et de l’augmentation de la concentration d’acide urique, et il n’est pas toujours indispensable de prendre des médicaments. Si vous avez une pathologie soudaine causée par une augmentation de la concentration en acide urique, comme une crise de goutte, votre médecin peut vous traiter avec des médicaments comme la colchicine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l’aspirine ou l’ibuprofène. Ce traitement est instauré pendant un temps court. Toutefois, votre traitement peut être prescrit sur plusieurs années, essentiellement si vos concentrations d’acide urique ne reviennent pas dans les concentrations physiologiques. Votre médecin peut vous donner des médicaments qui aident votre organisme à réguler les concentrations en acide urique tel que le probénécide ou des médicaments qui interférent avec la production d’acide urique comme l’allopurinol.
Si vous avez des traitements comme de la chimiothérapie ou la radiothérapie, vous devez faire des dosages d’acide urique fréquemment et ceci tout au long du traitement.

 
Qu’est-ce la goutte ?

La goutte est un des formes les plus communes d’arthrite (inflammation des articulations). La crise de goutte apparaît essentiellement la nuit en quelques heures, et est responsable d’une douleur importante au niveau des articulations. La goutte atteint généralement une ou deux articulations en même temps, typiquement les pieds et les chevilles. L’affection est souvent localisée au niveau du gros orteil avec une rougeur et une douleur importante des extrémités. La goutte apparaît lorsque les cristaux dérivés de l’acide urique s’accumulent dans les articulations. Ces cristaux causent une inflammation.
Sans traitement, une première crise de goutte régresse généralement en une semaine. Il peut se passer des mois ou des années sans qu’il y ait une autre crise. Au fur et à mesure du temps, d’autres articulations peuvent être atteintes, et la maladie peut entraîner une invalidité chez le patient. Il est donc important de traiter la goutte dès son apparition. Votre médecin peut vous prescrire un dosage d’acide urique et un prélèvement de liquide articulaire pour la recherche de cristaux microscopiques.


Les femmes ne font jamais de goutte. Est-ce vrai ?

Non mais la goutte affecte de préférence les hommes et est très rare chez les femmes jusqu’à la ménopause.