EXALAB Biologie médicale

Laboratoires de biologie médicale a Bordeaux et en Gironde

Exalab Laboratoires > Patients > Analyses > Fibronogène

Fibronogène


Source : www.labtestsonline.fr

Le fibrinogène est mesuré par différentes techniques à partir du plasma isolé du sang prélevé dans une veine. La plus couramment utilisée consiste à faire coaguler ce plasma par de la thrombine, la substance qui transforme le fibrinogène en caillot de fibrine. Plus le caillot apparaît rapidement, plus le taux de fibrinogène est élevé.

But de l'examen 


Cet examen permet de :
- vérifier si le taux de fibrinogène permet d’assurer une coagulation du sang correcte, 
- aider au diagnostic d’une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) ou d’une insuffisance hépatique,
- rechercher une maladie génétique du fibrinogène (déficit ou anomalie),
- parfois comme un marqueur non spécifique d’inflammation,
- pour évaluer le risque de maladie cardio-vasculaire.
Cet examen est nécessaire lorque que vous présentez un saignement inexpliqué ou prolongé, un TP anormal, un TCA anormal; lorsque qu’un membre de votre famille est atteint d’une anomalie ou d'un déficit génétique (héréditaire) du fibrinogène; pour rechercher une inflammation; pour évaluer votre risque de développer une maladie cardio-vasculaire.

Prélèvement  


L' échantillon sanguin est obtenu par ponction d'une veine au pli du coude. Eventuellement, dans des cas très particuliers (nourrissons), l’échantillon sanguin est prélevé au bout du doigt.
 

Prescription  

Le fibrinogène est une protéine essentielle à la formation du caillot sanguin. Il est produit par le foie et délivré dans la circulation sanguine selon les besoins, avec plus d’une vingtaine d’autres facteurs de la coagulation. Normalement, lorsqu’un vaisseau sanguin est endommagé, ces différents facteurs réagissent ensemble, en cascade, aboutissant à l’activation de la coagulation. De la sorte, le fibrinogène soluble dans le sang est transformé en fibrine insoluble qui précipite en petits filaments. Ces filaments se lient les uns aux autres et forment un filet qui adhère au niveau de la zone endommagée et incorpore des fragments de cellules. Ainsi apparaît un caillot sanguin stable qui colmate la brèche vasculaire pour stopper la fuite sanguine. Il reste en place jusqu’à ce que cette zone soit cicatrisée.
La mesure du fibrinogène permet d’évaluer votre capacité à former des caillots sanguins. Elle peut être demandée lorsque d’autres tests de coagulation sont anormaux, comme le taux de prothrombine (TP, INR) ou le temps de céphaline (TCA), ou en cas de saignement inexpliqué ou anormalement long. La mesure avec des tests comme le TP, le TCA, la numération des plaquettes, les produits de dégradation de la fibrine (PDF) permet le diagnostic de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD). La mesure du fibrinogène peut être effectuée également pour connaître le retentissement d’une maladie chronique comme uneinsuffisance hépatique. Dans d’autres cas, il peut exister une maladie génétique du fibrinogène comme l’absence de fibrinogène (afibrinogénémie), une réduction (hypofibrinogénémie), ou une anomalie de sa capacité à coaguler (dysfibrinogénémie). Par ailleurs une augmentation du taux de fibrinogène est un marqueur d’inflammation, et un marqueur de risque cardiaque.
 

Interprétation du résultat 


Le taux de fibrinogène reflète la capacité du sang à produire un caillot.
Une réduction de la concentration de fibrinogène peut diminuer la capacité à produire un caillot sanguin stable. Des taux bas permanents peuvent être liés à une diminution de sa production, comme cela se voit dans des maladies génétiques héréditaires, ou en cas d’insuffisance hépatique ou de malnutrition sévère. La baisse brutale du taux de fibrinogène peut être liée à une utilisation anormale (ou consommation) du fibrinogène comme lors de CIVD et de certains cancers. Dans ces situations, il peut exister une utilisation de grande quantité de facteurs de la coagulation avec initialement formation de caillots, puis survenue d’hémorragies. Une baisse du taux de fibrinogène peut survenir aussi après des transfusions massives. Enfin, des traitements thrombolytiques qui normalement dissolvent les caillots peuvent diminuer le taux de fibrinogène par une action directe sur le fibrinogène, et en détruisant la fibrine de façon accélérée.
Chez des personnes souffrant de dysfibrinogénémie, le taux de fibrinogène est normal en quantité, mais le fibrinogène ne fonctionne pas de façon correcte. Ceci est habituellement dû à une anomalie rare d’un gène qui produit le fibrinogène (maladie génétique). Si des signes cliniques indiquent un problème de fibrinogène, d’autres tests spécialisés peuvent être réalisés pour mieux évaluer la fonction du fibrinogène.
Le fibrinogène est une protéine de l’inflammation, ce qui signifie que le taux de fibrinogène peut s’élever de façon importante lorsqu’il y a inflammation ou lésion tissulaire. L’augmentation de concentration de fibrinogène n’est pas spécifique, c’est-à-dire qu’elle ne permet pas d’orienter vers l’origine de cette inflammation. La mesure du fibrinogène n’est pas effectuée de façon systématique dans ces situations car elle est attendue. Cette élévation est habituellement temporaire, disparaissant dès que la maladie inflammatoire disparaît. C’est ainsi que des taux élevés peuvent être observés en cas de: 
- cancer,
- infection aiguë,
- infarctus du myocarde,
- maladie inflammatoire (glomérulonéphrites, arthrites…),
- accident vasculaire cérébral,
- traumatisme,
- grossesse,...
Lorsque le taux de fibrinogène est augmenté, le risque de développer un caillot sanguin est augmenté, tout comme le risque de développer une maladie cardiovasculaire à long terme. C’est la raison pour laquelle le fibrinogène est parfois mesuré au même titre que d’autres facteurs de risque cardiaque.
 

Compléments d'information

Les transfusions sanguines peuvent modifier la mesure du fibrinogène dans le mois suivant. Certains traitements peuvent diminuer le taux de fibrinogène, comme les stéroïdes anabolisants, les androgènes, les barbituriques, les traitements thrombolytiques (streptokinase, urokinase, t-PA), le valproate de sodium. Des taux modérément élevés peuvent être notés en cas de consommation de tabac, d’utilisation de contraceptifs oraux (pilule), de traitement hormonal de la ménopause, d’oestrogènes. 
La dysfibrinogénémie est une maladie génétique rare de la coagulation causée par une mutation d’un des gènes qui contrôle la production du fibrinogène dans le foie. La molécule fabriquée est anormale. Dans certains cas, cette maladie peut être associée à des thromboses veineuses (survenue anormale de caillots sanguins dans les veines). Les mesures du TP, du TCA, du temps de thrombine peuvent être utilisées pour rechercher ce type d’anomalie qui est ensuite confirmée par des tests spécialisés.

Questions fréquentes


Comment faire pour réduire mon taux de fibrinogène ?  

Si votre taux de fibrinogène est augmenté au cours d’une grossesse ou d’une maladie inflammatoire aiguë, il retournera à des valeurs normales après l’accouchement ou une fois la maladie inflammatoire terminée. Si cela est dû à une anomalie acquise comme une maladie inflammatoire chronique, il restera élevé. Si le taux a été retrouvé élevé à l’occasion d’un bilan pour évaluer le risque cardio-vasculaire et en dehors d’une cause autre, vous pourrez changer de style de vie pour diminuer les autres facteurs de risques cardio-vasculaires (arrêter le tabac, perdre du poids, faire du sport, réduire votre taux de cholestérol…). Certains régimes riches en acides gras oméga-3 et oméga-6 peuvent réduire le taux de fibrinogène.

 
Quelle est la différence entre la mesure du fibrinogène, des D-dimères et des produits de dégradation de la fibrine ?  

La mesure du fibrinogène évalue le taux de fibrinogène qui est soluble dans le sang avant qu’il ne soit transformé en fibrine insoluble qui constitue le caillot. Les mesures des D-Dimères et des produits de dégradation de la fibrine donnent des informations sur l’état du système fibrinolytique, c’est-à-dire le système qui détruit les caillots.

Vous êtes...

Patient
Préleveur
Prescripteur

Vos résultats d'analyse FAQ

Actualités

Votre laboratoire de LANGON déménage !

Fermeture exceptionnelle le lundi 10 aprés-midi : 
Votre laboratoire EXALAB de Langon déménage !
A partir du mardi 10 juillet 2017, votre laboratoire est transféré à l'adresse suivante :

74, cours du Général Leclerc
33210 Langon


Tel : 05 56 63 38 55

Horaires :
Du lundi au vendredi de 7h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h30
Le samedi de 7h30 à 12h00

Profitez de 20 places de parking 
En savoir +