EXALAB Biologie médicale

Laboratoires de biologie médicale a Bordeaux et en Gironde

Exalab Laboratoires > Patients > Analyses > FSH

FSH


Source : www.labtestsonline.fr

La FSH est sécrétée par l'hypophyse, petite glande située à la base du cerveau. Le contrôle de la production de FSH est un système complexe impliquant les hormones sexuelles (testostérone, œstradiol) produites par les gonades (ovaires ou testicules), la GnRH (hormone stimulante des gonadotrophines) produite par l'hypothalamus et la maturation des gamètes (ovocytes, spermatozoïdes). 
Chez la femme, la FSH stimule la croissance et la développent du follicule ovarien (œuf) pendant la phase folliculaire du cycle menstruel. Le cycle est divisé en deux phases, folliculaire et lutéale, avec un pic de sécrétion de FSH et LH (hormone lutéinisante) au milieu du cycle qui stimule l'ovulation (libération de l'œuf par l'ovaire). Pendant la phase folliculaire, la FSH stimule la production d'œstradiol par le follicule et les deux hormones stimulent ensemble la maturation folliculaire. Pendant la phase lutéale, la FSH stimule la production de progestérone. L’œstradiol et la progestérone régulent la production de FSH par l’hypophyse. Au moment de la ménopause, les ovaires arrêtent leur fonctionnement et la sécrétion de FSH augmente.
Chez l’homme, la FSH stimule la production et la maturation des spermatozoïdes par les testicules. La sécrétion de FSH est relativement constante après la puberté.
Chez le nourrisson et l’enfant, il existe une sécrétion de FSH peu après la naissance qui tombe ensuite à des concentrations très basses (en 6 mois chez le garçon et 1 à 2 ans chez la fille). À partir de 6 à 8 ans, la FSH augmente à nouveau avec le début de la puberté et le développement des caractères sexuels secondaires.

But de l'examen 


Cet examen permet d'évaluer la sécrétion hypophysaire des hormones qui contrôlent les organes de la reproduction et la qualité de la fonction gonadique.
Il est nécessaire chez une femme qui présente une infertilité, des troubles des règles ou en période d’installation de la ménopause.
Chez un jeune garçon qui présente des signes de maturité sexuelle précoce ou tardive.
Chez un homme présentant une stérilité.
 

Prélèvement  


Un échantillon sanguin est prélevé par ponction veineuse au pli du coude.
 

Prescription  

Le dosage de la FSH est souvent réalisé avec d'autres tests (LH, testostérone, œstradiol, progestérone, Hormone anti Mullérienne, Inhibine B) dans le cadre de l'exploration d’une infertilité masculine ou féminine. La mesure de la FSH est également utilisée lors de troubles menstruels (règles irrégulières) et pour le diagnostic des troubles de l'hypophyse. Chez les enfants, l’examen est utile pour diagnostiquer une précocité ou un retard pubertaire.
Chez la femme, les dosages de FSH et LH sont prescrits dans le cadre de l'exploration d’une infertilité ou en cas de troubles de l'hypophyse. La FSH est aussi dosée pour mettre en évidence l’installation de la ménopause. Chez l’homme, la concentration de la FSH contribue à déterminer la raison d’une azoospermie (absence de spermatozoïdes) ou d’une oligospermie (faible nombre de spermatozoïdes). Chez les enfants (garçon ou fille), les dosages de FSH et LH sont prescrits lorsque le développement des caractères sexuels ne correspond à l’âge dans le cadre du diagnostic d’une puberté précoce ou retardée.
 

Interprétation du résultat 

Chez la femme, les concentrations de FSH et LH aident à différencier les troubles ovariens primitifs (maladies des ovaires eux-mêmes) des troubles ovariens secondaires (maladies des ovaires dues à des troubles de l'hypophyse ou de l'hypothalamus).
Des concentrations élevées de FSH et LH sont la conséquence d’un déficit ovarien primitif. Parmi les causes, peuvent être cités :
* Des anomalies congénitales avec aménorrhée primaire (non apparition des règles) :
- Agénésie ovarienne (absence de développement des ovaires)
- Syndrome de Turner (anomalie chromosomique)
- Déficit de production d’hormone ovarienne (déficit en 17 alpha hydroxylase)
* Des défaillances ovariennes prématurées dues à une agression :
- Radiothérapie
- Chimiothérapie
- Maladie auto-immune
* Des anovulations chroniques dans le cadre d’une maladie:
- Syndrome des ovaires poly kystiques
- Maladie surrénalienne
- Maladie thyroïdienne
- Tumeur ovarienne
* La ménopause (Lors de son installation, les ovaires cessent de fonctionner ce qui provoque une augmentation de la FSH).
De faibles concentrations de FSH et de LH signent un déficit hypophysaire ou hypothalamique à l’origine d’une défaillance ovarienne secondaire.
Chez l’homme, des concentrations élevées de FSH et LH sont la conséquence d’une défaillance testiculaire primitive par défaut du développement testiculaire ou par traumatisme testiculaire.
* Défaut de développement testiculaire:
- Agénésie testiculaire (absence de développement des testicules)
- Certaines anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Klinefelter.
* Atteinte acquise du testicule :
- Infection virale (oreillons)
- Traumatisme
- Radiothérapie
- Chimiothérapie
- Maladie auto-immune
- Tumeur testiculaire
Chez l’homme, de faibles concentrations de FSH et de LH sont la conséquence d’une maladie hypophysaire ou hypothalamique à l’origine d’une défaillance testiculaire secondaire.
Chez les jeunes enfants, des concentrations élevées de FSH et LH lors du développement de caractères sexuels secondaires à un âge trop jeune signent une puberté précoce (plus fréquente chez les filles que chez les garçons).
 

Compléments d’information

 La concentration de la FSH peut être modifiée avec l’utilisation de certains médicaments, augmentée (cimétidine, clomifène, digitaliques, levodopa) ou diminuée (contraceptifs oraux (pilule), phénothiazines, traitements hormonaux).
 

Questions fréquentes


J'essaie depuis longtemps d’être enceinte. Quels examens peuvent mettre prescrits ?

Le dosage de la progestérone, en deuxième phase du cycle, permet de vérifier que l'ovulation se produit. D'autres tests sanguins de fertilité dont les dosages de FSH et LH sont réalisés pour évaluer la sécrétion des hormones de la reproduction. Un test post-coïtal peut être réalisé par examen de la muqueuse du col utérin 2 à 8 heures après des rapports sexuels afin de vérifier que les spermatozoïdes vont y survivre. Un hystérosalpingographie (examen d’imagerie) peut permettre de visualiser une obstruction des trompes de Fallope. L’analyse du sperme de votre partenaire peut être prescrite.


Je suis une jeune femme. J’ai de plus en plus de poils sur le visage et j’ai des règles irrégulières. Quelle peut être la cause ?

Il est possible que vous présentiez un syndrome des ovaires polykystiques, problème hormonal que rencontrent chez 7 à 10 % des femmes et qui constitue une des causes principales d’infertilité. Il est possible que la sécrétion de la testostérone soit alors augmentée. Différentes analyses de sang peuvent être prescrites, FSH, LH, et testostérone, afin de vérifier le diagnostic. Un traitement hormonal peut aider à corriger ces symptômes.


Pourquoi prescrit-on les dosages de FSH et LH chez l’homme comme chez la femme ?

Les sécrétions de FSH et de LH existent chez l’homme et chez la femme. Ces hormones ont un rôle important de régulation des organes de la reproduction dans les deux sexes. Chez l’homme, la FSH stimule la production de spermatozoïdes par les testicules de la même manière qu’elle stimule la maturation de l’œuf chez la femme.

Vous êtes...

Patient
Préleveur
Prescripteur

Vos résultats d'analyse FAQ

Actualités

Un symposium EXALAB dédié au diabète

Le 9 novembre dernier, le Palais de la Bourse a acceuilli le symposium EXALAB dédié au diabète type 2, animé d'une conférence du Professeur Vincent RIGALLEAU

Gros succés pour ce symposium qui a réuni 150 personnes très intéréssées !! De riches échanges ont ponctué l'évènement !














En savoir +