EXALAB Biologie médicale

Laboratoires de biologie médicale a Bordeaux et en Gironde

Exalab Laboratoires > Patients > Analyses > TCA

TCA


Source : www.labtestsonline.fr

Le Temps de Céphaline plus Activateur (TCA) mesure la fonctionnalité de la voie intrinsèque et de la voie commune de la coagulation. En cas de saignement, l’organisme utilise la cascade de la coagulation pour produire un caillot sanguin qui va colmater la brèche vasculaire, prévenir de futures pertes sanguines et permettre aux tissus lésés de se cicatriser. 
La cascade de la coagulation comprend une série de facteurs de la coagulation produits par le foie. Ces protéines sont activées séquentiellement par la voie de la coagulation intrinsèque (voie du contact) ou extrinsèque (voie tissulaire). Ces deux voies aboutissent à une voie commune et permettent ainsi la formation d’un caillot sanguin stable.
Chaque composante de la cascade de coagulation doit fonctionner correctement et être présente en quantité suffisante pour que la coagulation se fasse normalement. En cas de déficit constitutionnel ou acquis en l’un ou plusieurs de ces facteurs, ou si ces facteurs ont une fonction anormale, la formation d’un caillot stable sera inhibée et des saignements et/ou des thromboses pourront être observés.
Le TCA mesure le temps qu'il faut à un plasma pour coaguler dans un tube à essai après addition de céphaline et d’un activateur. Lorsque l'échantillon met plus de temps que la normale pour coaguler, le TCA est dit « allongé».

But de l'examen 

Cet examen peut être fait dans le cadre d'une enquête au cours d'un épisode de saignement ou de thrombose, ou pour surveiller un traitement anticoagulant par l’héparine standard.
Il est nécessaire en cas de saignements ou d’une thrombose inexpliqués; en cas de traitement par héparine standard; parfois au cours d’un bilan pré-opératoire.
 

Prélèvement  

L'échantillon de sang est prélevé par ponction veineuse au pli du coude.

Prescription  

Le TCA est prescrit lorsque quelqu'un présente des saignements ou une thrombose inexpliqués. Avec le TQ (qui évalue les voies extrinsèques et communes de la cascade de coagulation), le TCA est souvent utilisé comme point de départ, lors de l’exploration biologique de la cause d'un saignement ou d’un épisode thrombotique. Il être peut prescrit dans le cadre d'un ensemble de tests séquentiels qui sont utilisés pour dépister des anticoagulants lupiques afin d’aider à définir la cause de fausses couches récurrentes, en particulier quand elles se produisent dans le deuxième ou le troisième trimestre de la grossesse. Le TQ et TCA sont parfois utilisés au cours d’un bilan pré-opératoire afin de rechercher une anomalie de la coagulation, bien que de nombreuses études aient montré qu'ils ne sont généralement pas utiles dans ce cadre.
Le TCA est également prescrit régulièrement afin de surveiller un traitement par héparine standard. L'héparine est un médicament qui est donné par voie intraveineuse (IV) ou par injection sous-cutanée (SC) afin de prévenir ou de traiter l’apparition de thromboses. Quand il est donné à des doses thérapeutiques, son effet anticoagulant doit être étroitement surveillé. En cas de surdosage, le patient peut saigner, tandis qu’en cas de posologie insuffisante, le patient peut développer une thrombose. Dans certains cas, l'héparine peut diminuer de façon accidentelle les plaquettes d'un patient au cours d’une complication appelée thrombopénie induite par l’héparine. Lorsque cela se produit, on peut remplacer l’héparine par des anticoagulants tels que l'hirudine ou l’argatroban. Le TCA  est également utilisé pour assurer le suivi de ces traitements. Il ne mesure pas directement les anticoagulants utilisés mais leur effet sur la coagulation sanguine.
Si le TCA est allongé et qu’il n’y a pas de thérapeutique anticoagulante, ou une contamination par l'héparine, ou d'autres problèmes pré-analytiques tels qu’un prélèvement insuffisant ou coagulé, le TCA est refait sur un mélange à parties égales entre plasma normal et plasma du patient, ce qui permet de discriminer entre un déficit en facteur de la coagulation ou la présence d’un inhibiteur. Si le patient a un déficit en facteur, le plasma normal mis en commun le plasma du patient doit fournir suffisamment de facteur (s) pour «corriger» le TCA. Dans ce cas, des tests plus élaborés sont effectués afin de déterminer les facteurs qui sont déficients. Si le TCA n’est pas corrigé, on peut soupçonner la présence d’inhibiteurs spécifique ou non. Dans ce cas, des tests plus élaborés sont effectués afin de rechercher des anticorps spécifiques ou non spécifiques de facteurs, comme l’anticoagulant lupique et les anticorps anti-cardiolipine.

Interprétation du résultat 

Un TCA normal est généralement le reflet d’un fonctionnement normal de la coagulation, mais un déficit modéré d’un seul facteur de la coagulation peut ne pas allonger le test, tant que le taux de ce facteur reste supérieur à 30% - 40% de la normale. Un anticoagulant lupique peut également ne pas allonger le résultat du TCA. Si un anticoagulant lupique est suspecté, un TCA utilisant des réactifs particuliers comme le kaolin (TCK) peut être utilisé pour le dépister.
 
Un raccourcissement du TCA peut être observé lorsque le facteur VIII est élevé. Ceci peut se produire au cours d'une réaction inflammatoire en phase aiguë. Il s'agit généralement d'un changement temporaire qui n’est pas surveillé par le TCA. Lorsque la cause de la phase inflammatoire aiguë disparait, le TCA retourne à la normale.
Un allongement du TCA signifie que la coagulation est plus longue à se produire que normalement et peut être causé par une variété de facteurs (voir la liste ci-dessous). Le plus souvent, cela évoque une carence en facteur de coagulation ou la présence d'un inhibiteur spécifique ou non spécifique affectant la capacité de coagulation normale. Un déficit en facteurs de la coagulation peut être acquis ou constitutionnel. Plusieurs facteurs coagulation sont vitamine K dépendants. Si un patient a par exemple une maladie hépatique, ou plus rarement une carence en vitamine K, il peut y avoir un déficit en un ou plusieurs facteurs de la coagulation. Les déficits constitutionnels en facteurs de coagulation peuvent retentir sur la quantité et / ou les fonctions du facteur produit.
Les inhibiteurs peuvent être des anticorps qui ciblent spécifiquement certains facteurs de coagulation, tels que les anticorps anti-facteur VIII, ou bien ils peuvent être non spécifiques, comme l’anticoagulant lupique et les anticorps anticardiolipine qui se lient à des molécules de nature phospholipidiques présentes à la surface des plaquettes. Comme les phospholipides sont des cofacteurs du processus de coagulation, et puisque les réactifs utilisés pour effectuer un TCA contiennent des phospholipides, de tels anticorps peuvent allonger le TCA, même si ils induisent plutôt une thrombose qu’un syndrome hémorragique.
 
L'administration d'héparine peut également allonger le TCA, soit si elle est donnée dans le cadre d’un traitement anticoagulant ou en tant que contaminant si elle est utilisée dans un catéther.
Un allongement du TCA peut être dû à: 
1. des problèmes pré-analytiques qui peuvent correspondre à: 
un échantillon insuffisant. Il doit y avoir un volume de sang prélevé suffisant dans le tube de prélèvement. Le ratio sang sur anticoagulant du tube doit être égal à 9:1. 
- des patients avec un hématocrite élevé qui peuvent avoir un allongement du TCA. 
- la contamination par de l'héparine. C'est le problème le plus courant, en particulier lorsque le sang est recueilli à partir de cathéters posés à demeure et qui sont héparinés. 
des prélèvements coagulés. Le processus de coagulation consomme certains des facteurs de la coagulation. 
2. des déficits constitutionnels ou acquis en facteur de coagulation. Certains déficits en facteur de coagulation provoquent des saignements, alors que d'autres, touchant les facteurs de la voie du contact, allongent le TCA in vitro mais ne causent pas de saignement et ont peu de signification clinique. Un allongement du TCA lié à un déficit en facteurs de la coagulation est habituellement"corrigé" après mélange du plasma du patient avec du plasma normal. Le TCA peut être allongé dans la maladie de Willebrand. 
3. un inhibiteur non spécifique comme l’anticoagulant lupique. Si celui-ci allonge le TCA classique ou le TCA sensible, il ne sera pas corrigé par mélange avec du plasma normal, mais il sera généralement corrigé si un excès de phospholipides est ajouté au prélèvement.
 4. un inhibiteur spécifique. Bien que ceux-ci soient relativement rares, ce sont des anticorps qui inhibent un facteur particulier. Ils peuvent apparaître chez des patients avec un trouble de la coagulation qui reçoivent des facteurs de substitution (tel que le facteur VIII, qui est utilisé pour traiter l'hémophilie A) ou spontanément en tant qu’auto-anticorps. L'inhibiteur spécifique allongera le TCA, qui ne sera pas corrigé par le mélange avec du plasma normal. 
5. un traitement anticoagulant par l’héparine  (la valeur du TCA à obtenir est le plus souvent environ 1,5 à 2,5 fois celle d’un plasma normal).
 6. une anticoagulothérapie par AVK (Coumarine). Le TCA ne doit pas être utilisé pour surveiller ce type de traitement, mais peut être allongé dans ce cas. 
7. un allongement du TCA peut également être observé au cours de la leucémie.

Compléments d’information 

Une fois que le traitement par l’héparine est débuté, l’analyse d’autres causes d’un allongement du TCA est difficile. Quand un patient se présente avec des saignements ou une thrombose inexpliqués, un TCA est souvent prescrit avec d'autres tests complémentaires avant de débuter le traitement. Si cela n'est pas possible, on devra attendre, pour effectuer certains des tests complémentaires, la résolution du problème en cause.
Les autres analyses qui peuvent être effectuées en même temps que le TCA sont:
- la numération des plaquettes: elle doit toujours être effectuée au cours d’un traitement par  l'héparine afin de détecter rapidement une thrombopénie induite par ce médicament. 
- le temps de thrombine: il est parfois prescrit pour aider à exclure une contamination par héparine 
- le dosage du fibrinogène : il est parfois prescrit pour aider à exclure une hypofibrinogénémie comme cause de l’allongement du TCA.
Les patients doivent éviter les repas riches en lipides avant de se faire prélever pour la mesure du TCA.

Questions fréquentes

 Le TCA est-il toujours utilisé pour surveiller un traitement par héparine ? 

Il ne l'est pas dans deux situations. 1) Lorsque de très fortes doses d'héparine sont utilisées, comme cela peut se produire au cours de la chirurgie à coeur ouvert, le TCA perd sa sensibilité, le sang devenant incoagulable. À ce niveau d’anticoagulation, le temps de coagulation globale en présence d’un activateur (Activated Clotting Time; ACT) est utilisé comme test de suivi à la place du TCA. 2) Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM), qui sont une forme d'héparine à effet rapide utilisées dans d’autres applications thérapeutiques (comme la prévention des thromboses veineuses profondes), ne nécessitent généralement pas de suivi.


Est-ce que tout le monde doit se faire tester ?  

Ce n'est généralement pas nécessaire. Le TCA ne doit pas être utilisé comme un test de dépistage de routine. Il est prescrit lorsqu’un patient présente des symptômes hémorragiques ou une thrombose. Les patients asymptomatiques sont parfois explorés avant une intervention chirurgicale si le médecin estime que cela contribuera à évaluer les risques de saignement excessif au cours de la chirurgie.


Comment puis-je modifier mon TCA ?  

Le TCA n’est pas un test dont vous pouvez modifier le résultat par le biais d’un changement de mode de vie (sauf bien sûr si vous présentez un déficit en facteur induit par une carence en vitamine K). Il est le reflet de l'intégrité de votre système de coagulation. Si votre TCA est allongé en raison de déficit en facteurs de coagulation acquis, traiter la pathologie responsable de ce déficit peut ramener les résultats à la normale. S’il est allongé en raison d'une affection aiguë temporaire, il devrait revenir à la normale de lui-même dans un court laps de temps.

Vous êtes...

Patient
Préleveur
Prescripteur

Vos résultats d'analyse FAQ

Actualités

Votre laboratoire de LANGON déménage !

Fermeture exceptionnelle le lundi 10 aprés-midi : 
Votre laboratoire EXALAB de Langon déménage !
A partir du mardi 10 juillet 2017, votre laboratoire est transféré à l'adresse suivante :

74, cours du Général Leclerc
33210 Langon


Tel : 05 56 63 38 55

Horaires :
Du lundi au vendredi de 7h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h30
Le samedi de 7h30 à 12h00

Profitez de 20 places de parking 
En savoir +